Recherche fondamentale

insermDans nos domaines, la recherche fondamentale consiste essentiellement à rechercher et comprendre les mécanismes physiopathologiques de la maladie, en s'appuyant sur des modèles cellulaires et animaux qui reproduisent le plus fidèlement possible la pathologie humaine.

Un des aspects essentiels et novateurs des études cellulaires concerne la reprogrammation des cellules des patients porteurs de mutations délétères (maladies cardiovasculaires, diabètes, lipodystrophies, atteintes rénales) vers des cellules souches multipotentes (cellules iPS) puis la redifférentiation vers des lignées cellulaires différenciées (cardiomyocytes, adipocytes, cellules endothéliales, intestinales, musculaires lisses). Ces lignées vont apporter des informations essentielles sur la physiopathologie de ces maladies. Le CORDDIM peut aider au montage de laboratoires spécialisés dans la génération de ces cellules.

Au cours des quinze dernières années, la souris s'est imposée comme le modèle de choix en raison de la proximité phylogénétique entre homme et souris, du séquençage complet de son génome et surtout de la possibilité d'y introduire des mutations ciblées pour générer des animaux génétiquement modifiés. Les modèles animaux des pathologies cardiovasculaires ou rénales, du diabète ou de l'obésité ont été d'un apport considérable pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Ce sont des outils pivots des études pré-cliniques sur de nouveaux agents thérapeutiques, ou sur des dispositifs, comme le pace-maker, le défibrillateur ou les stents, qui ont révolutionné la prise en charge quotidienne des patients.

Plusieurs équipes possèdent l'expertise pour générer des lignées de souris transgéniques. Les recherches d'altération d'expression fonctionnelle nécessitent l'accès à des plateformes de phénotypage du petit animal qui exigent des investissements en équipements importants. Il s'agit d'équipements pour l'exploration fonctionnelle in vivo des animaux transgéniques (échocardiographie, imagerie RMN, cages métaboliques, etc.) ou pour les études in vitro des mécanismes cellulaires (microscopie confocale à balayage laser, vidéomicroscopie, etc.). Le CODDIM puis le CORDDIM a soutenu plusieurs opérations structurantes de ces plateformes (Bichat, HEGP, Cochin, Cordeliers, Châtenay-Malabry).

Le CORDDIM renforce cet effort essentiel dans la connaissance des mécanismes de ces maladies.