Pathologies rénales


Les défis majeurs de la recherche dans le domaine rénal
(hors cancérologie du rein et des voies urinaires) dans les années à venir portent sur : le dépistage des sujets néphropathes risquant de progresser rapidement vers l'insuffisance rénale terminale ; la mise en place de traitements plus efficaces qu'actuellement pour prévenir la perte de la fonction rénale ; la meilleure compréhension des maladies glomérulaires et de la polykystose ; la poursuite des efforts entrepris dans la caractérisation des maladies monogéniques très riches d'enseignements en physiologie et physiopathologie cardiovasculaire et endocrine. A la frontière entre deux disciplines, s'ouvre un chapitre sur l'interaction forte entre les dysfonctions des appareils rénal et cardiovasculaire, ses mécanismes et ses conséquences dans la prise en charge des patients.

inserm 74

 

Les axes qui justifient un fort investissement en recherche fondamentale, translationnelle et clinique sont les suivants :

  • Etude des voies biologiques partagées, en particulier l'inflammation dans les maladies rénales et vasculaires, l'immunité innée également impliquée dans les maladies du système urinaire et les voies métaboliques impliquées dans la néphropathie diabétique
  • Recherche sur les mécanismes pathogéniques rénaux, en particulier sur la polykystose rénale
  • Etudes de correspondance entre gène et fonction en néphrologie (fonctions du podocyte, fonctions des cellules tubulaires dans l'équilibration des bilans électrolytiques)
  • Développement de modèles animaux des lésions rénales, de préférence humanisés
  • Innovation thérapeutique sur les cellules souches pour favoriser la réparation du tissu rénal
  • Identification de nouveaux biomarqueurs et tests diagnostiques et pronostiques, en particulier du développement de la fibrose et de l'insuffisance rénale chronique, en s'appuyant sur les cohortes déjà en place et à venir

Principaux sites franciliens : Tenon, Necker, Bichat, Henri Mondor, Les Cordeliers, Le Kremlin-Bicêtre,Villejuif.